A Bigogwe, 3500 corps de victimes du génocide manquent à l'appel

Version imprimable

Malgré les efforts inlassables du gouvernement pour offrir une sépulture aux restes des corps des victimes du génocide, 3500 dépouilles n'ont toujours pas été retrouvés dans le Nord du pays, dans la région de Bigogwe, selon l'association Ibuka.

Pour accéder à cet article, vous devez être connecté à votre compte, ou vous devez créer un compte en cliquant ici

5
Your rating: Aucun Average: 5 (1 vote)